Lugan se trouve sur la Route des

Seigneurs du Rouergue.

 

Juste à côté du chef lieu de canton Montbazens (à 2 km), cette commune de 326 habitants et de 450 m d’altitude, saura vous faire découvrir son patrimoine historique et son cadre verdoyant. Lugan se situe à 28 km de Villefranche de Rouergue, 12 km de Decazeville et 35 km de Rodez (aéroport).


Lugan, nom d'origine celte qui pouvait signifier lueur ou source, habité, depuis l'époque de la pierre polie. A l'époque Carolingienne, Lugan (VIII-Xème siècle) s'appelait Luganium, il était le siège de la Vicaria Luganiensis. La commune se trouve sur deux grands avex : le chemin de pèlerinage vers St Amans de Rodez (Vème siècle de Rodez à Figeac) et la route du Pastel d'Albi à Aurillac (XVème siècle).


L'histoire de Lugan se confondit au Moyen Age avec celle de sa commanderie. La commanderie de Lugan fut unie à celle d'Auzits  avec qui elle eut 13 commandeurs communs de 1181 à 1623. Celle d'Auzits gut ensuite rattachée à Espalion. Lugan eut ses propres commandeurs jusqu'à la Révolution.

 


Commanderie Hospitalière

Au XIIIème siècle, le château des Commandeurs état constitué d'un corps de Logis carré, flanqué de 4 tours rondes : 3 tours extérieures fortifiées. Malheureusement 2 d'entre elles en mauvais état ont été partiellement démantelées. L'entrée actuelle a été modifiée. Anciennement située dans la petite rue, près de la tour principale, l'entrée primitive en forme de voûte s'ouvrait dans un mur crénelé où se trouvaient, il y a envuron un siècle les armoiries du 1er Commandeur de Lugan soit Annibal d'Aluyes. Composant un des côtés de cet ensemble médiéval. L'église a une partie de la nef de style roman, le chœur étant répertorié à l'inventaire des monuments historiques. Elle a été remaniée au XV et XIXème siècle, c'était anciennement la chapelle du château, les chapelles latérales ont été annexées vers le XVIIIème et possèdent deux retables anciens en bois sculptés, le plus beau celui de gauche représentant Ste Anne et la Vierge Enfant. Les deux retables sont inscrits sur l'inventaire supplémentaire à la liste des objets mobiliers classés parmi les monuments historiques.

L'église offre la particularité de communiquer de part et d'autre avec la Commanderie.


Aux archives de la haute Garonne ont été retrouvés de nombreux registres et parchemins concernant l'historique de la Commanderie à partir de 1244.






LES ENVIRONS


Moulin du Cassan utilisé pour l'extraction de l'huile de noix, les moulins de l'Escubie, de Gravenelle et de Bouysses

destinées à la meunerie. 



Château de la Garinie 




Château de la fin du Moyen Age, plusieurs fois remanié, mais qui conserve des vestiges architecturaux intéréssants notamment une tour et ses corbeaux (propriété privée).


LES NOMBREUX PIGEONNIERS 



Du Moyen Age à la renaissance, la possession d'un pigeonnier était un privilège réservé à la noblesse, l'élevage des pigeons fournissait une viande de qualité et un engrais

riche en azote : la colombine.